AVC

AVC - symptômes de manifestation et premiers signes de la maladie

Pin
Send
Share
Send
Send


Un accident vasculaire cérébral est une violation de l'apport sanguin au cerveau, à la suite de quoi ses cellules commencent à mourir. Cette maladie a de nombreuses variétés, classées par type de troubles circulatoires dans le cerveau.

Les attaques d'ACV peuvent être aiguës et en plusieurs étapes.

Les crises aiguës sont spontanées et peuvent être fatales. La cause est une hémorragie dans le cerveau. Le plus souvent, les blessures mécaniques conduisent à ce résultat.

Une attaque en plusieurs étapes peut durer plusieurs semaines, ce qui, avec un traitement rapide, peut éviter des conséquences graves. Ces types de crises sont les plus populaires. Ils se produisent en raison de la perméabilité accrue des vaisseaux sanguins dans le cerveau. Ce processus est accompagné de crampes. Par la suite, certains navires peuvent être paralysés. Le résultat est une rupture de vaisseaux sanguins.

Un scénario plus courant est la formation d'un caillot sanguin, qui empêche le cerveau de nourrir l'oxygène et les autres substances dont il a besoin. Pourquoi cela se produit-il?

Ceux qui mènent une vie active et ont une alimentation saine peuvent être considérés comme assurés contre de nombreuses maladies. La passivité physique crée un environnement favorable aux accidents vasculaires cérébraux. Cela conduit à la perte d'un tonus vasculaire sain et de l'ensemble de l'organisme.

Une mauvaise nutrition est la cause fondamentale. Une consommation fréquente d'aliments gras et frits, de mets riches en épices, de viande séchée ou fumée provoque une augmentation du cholestérol. Le cholestérol est une graisse trouvée dans le sang. Pendant une courte période, il commence à se déposer sur les parois des vaisseaux sanguins, les rétrécissant progressivement et formant des caillots sanguins.

Facteurs de risque d'accident vasculaire cérébral:

  • stress constant
  • exercice excessif
  • le jeûne
  • manque de sommeil
  • mauvaises habitudes (nicotine, alcool)

Accident vasculaire cérébral

L'athérosclérose et les varices sont le premier «drapeau rouge» de la thrombose menant à un accident vasculaire cérébral. Pour vous débarrasser de ces «précurseurs» des accidents vasculaires cérébraux, vous devez éliminer le cholestérol du corps. Pour ce faire, vous devez exclure les aliments ci-dessus de votre propre régime.

  • Il faut boire au moins un litre d'eau par jour pour normaliser le plasma sanguin.
  • En outre, les médicaments prescrits par votre médecin aideront.

Les précurseurs de l'AVC

Si les causes de l’accident vasculaire cérébral sont claires, alors tout le monde ne sait pas que les précurseurs apparaissent souvent avant l’attaque. Ils s'appellent des attaques ischémiques, qui dans les symptômes ressemblent à la pathologie principale. Si une personne voit les signes avant-coureurs d'un accident vasculaire cérébral, des mesures urgentes doivent être prises. Vous devez consulter un médecin pour connaître l'état du cerveau. Si les vaisseaux ne sont pas en ordre, le médecin dira ce qui peut être fait avec cela.

Premièrement, la circulation sanguine du cerveau dans la personne est perturbée. À partir de là, la tête commence à tourner, le visage et l’un des côtés du corps peuvent être légèrement engourdis. Cependant, ces symptômes ne durent pas longtemps. Si des précurseurs d'accident vasculaire cérébral, tels que des attaques ischémiques, surviennent, une personne peut avoir une détérioration significative de son bien-être.

Que ressentent les gens en ce moment:

  • Vertige sévère.
  • Vomissements et nausées.
  • Crampes du visage, engourdissement de la peau.
  • Détérioration de la sensibilité de la peau, en particulier d'une part.
  • Des problèmes de mouvement, une personne peut mal équilibrer ou même tomber.
  • Conscience altérée. Temporairement, peuvent être perdus dans l'espace et dans le temps. Dans ce cas, après quelques minutes ou quelques heures, cet état passera.
  • Attaques de panique. Avec eux, les battements de coeur deviennent plus fréquents, la tête commence à se sentir étourdie, une transpiration se produit. Parfois, une personne a l'impression d'être sur le point de mourir, bien que ce ne soit pas le cas. En même temps, il a très peur de ce qui lui arrive.
  • Mémoires perdues. En général, ils sont courts, une personne oublie ce qui était il y a quelques minutes ou quelques heures. Il arrive aussi que vous ne puissiez pas vous souvenir de votre âge, de votre lieu de résidence et même de votre nom.
  • Problèmes de vision. En règle générale, une personne s'assombrit pendant un moment dans ses yeux ou ne peut tout simplement pas se concentrer.

Les précurseurs d'un accident vasculaire cérébral apparaissent plusieurs mois, parfois même des années avant qu'un AVC apoplexique soit suffisant. Une personne a suffisamment de temps pour réfléchir à la manière de prévenir un AVC. Pas besoin d'hésiter, assurez-vous de consulter un médecin. Même si on soupçonne légèrement un AVC, il vaut la peine de consulter un spécialiste.

Signes d'attaques

Un accident vasculaire cérébral aigu à plusieurs étapes et aigu présente des symptômes très similaires. La différence réside dans le fait qu'avec un AVC à plusieurs stades, tous ces symptômes se manifestent progressivement sur plusieurs semaines et, dans les cas aigus, ils apparaissent rapidement, en quelques heures à peine.

Une attaque d'ACV est exprimée en perte de conscience, qui dure plusieurs minutes. C'est
peut dépasser une personne dans un rêve, donc, après son réveil, vous pouvez remarquer un certain nombre de changements comportementaux et externes. Il existe cinq principaux symptômes permettant de reconnaître facilement un accident vasculaire cérébral.

  1. La moitié du visage devient asymétrique. Ceci est causé par son atrophie. En conséquence, une personne ne peut pas sourire normalement car le deuxième coin de la bouche est incapable de bouger. L'oeil de la partie affectée du visage commence à voir et à tondre mal.
  • Tirez la langue pour vous assurer que vos symptômes sont suspects. Après un coup, la langue se tordra sur le côté.
  1. Trouble de la parole. Une personne n'est pas capable de prononcer clairement même les phrases les plus simples. La parole devient trouble, étendue et lente.
  2. Orientation avec facultés affaiblies dans l'espace. Une personne ne peut pas clairement sentir la position de son corps et n'est pas orientée dans l'espace. Ce sentiment est accompagné de vertiges, il semble que tous les objets tournent autour de lui.
  3. Démarche altérée. Une personne a de la difficulté à marcher, ne peut pas marcher droit et de niveau et trébuche souvent.
  4. Manque de coordination des mouvements. Le patient ne peut pas bouger les membres simultanément. L'un d'eux peut être paralysé.
  • Pour vous assurer d'avoir un accident vasculaire cérébral, vous devez lever les deux mains en même temps. L'un des membres laissera légèrement sur le côté ou vers le bas.

Comment reprendre une vie saine après un AVC?

Si vous faites attention à ces signes à temps, vous pouvez éviter un accident vasculaire cérébral. Dans la plupart des cas, le rétablissement complet après un AVC n’est pas possible. La violation de la diction et la coordination des mouvements peuvent rester non résolues. Mais si vous menez une vie active, faites de l'exercice et maintenez une alimentation équilibrée, votre santé peut s'améliorer.

Premiers signes

Les signes d'un accident vasculaire cérébral se produisent toujours de façon spectaculaire. Il n’existe pas de mal de tête durant la journée, des vertiges se manifestent progressivement. Un coup d'apoplexie suffit tout de suite, la seule chose qui puisse prévenir à l'avance, ce sont les précurseurs d'un coup.

Tous les médecins disent qu'il faut en moyenne 3 heures pour sauver une personne et la débarrasser des conséquences négatives. Si vous n'appelez pas l'ambulance pendant ce temps, vous pouvez perdre le patient. Au mieux, il y aura des conséquences qui dégraderont considérablement la qualité de la vie.

Parfois, des étrangers, par exemple des passants ordinaires, peuvent observer les symptômes d'un accident vasculaire cérébral. Il arrive qu'ils voient une personne dans la rue qui tombe malade. Il leur sera utile de connaître les premiers signes d'un accident vasculaire cérébral, car ils auront toutes les chances de sauver un citoyen et de faire une bonne action. Pas besoin de rester indifférent et de passer par le patient. Si quelqu'un se sent mal, alors vous devriez certainement aider.

Sept signes d'un accident vasculaire cérébral imminent:

  • Soudainement perdu de vue. Une personne peut simplement rester debout ou assise, puis soudainement, ses yeux s’assombrissent. Ceci suggère que la circulation sanguine pourrait être altérée.
  • Problèmes de coordination. Un citoyen peut trébucher, tomber et ne pas pouvoir se lever.
  • Affaiblissement des bras et des jambes. Souvent, la performance d’un seul côté s’aggrave, car l’hémisphère droit ou gauche est endommagé. Pour cette raison, il est difficile pour une personne de lever et de tenir sa main ou de bouger sa jambe.
  • Réduction de la sensibilité. La peau devient insensible, vous ne pouvez pas sentir le toucher. Les symptômes d'un accident vasculaire cérébral incluent également le fait qu'une personne peut ne pas ressentir de douleur du côté touché.
  • Perte de la parole. Il peut être difficile pour une personne de parler ou de comprendre un discours.
  • L'augmentation des attaques ci-dessus. Bien qu'un coup du cerveau apparaisse de manière inattendue, souvent ses manifestations ne font qu'augmenter avec le temps.
  • Vertiges et vomissements. Dans de telles situations, vous pouvez suspecter un accident vasculaire cérébral s'il existe les manifestations susmentionnées de la maladie.

Comment comprendre qu'une attaque a eu lieu?

Les signes d'un accident vasculaire cérébral ne se limitent souvent pas au fait qu'une personne perd seulement conscience ou n'est pas au courant des événements. En général, les performances humaines sont altérées. Si les signes d'un AVC imminent ont été ignorés, vous pouvez alors faire face à l'attaque elle-même.. Si les gens autour de vous sont intéressés par ce qui arrive exactement à la personne, ils devraient alors procéder à une simple vérification.

Si un accident vasculaire cérébral survient, vous devez demander à la personne de sourire. Un sourire narquois ne peut jamais être égal, car un côté du visage en souffre. C’est pour cette raison que diverses violations des expressions faciales se produisent, notamment un sourire déformé. Un coin de la bouche sera omis.

Vous devez demander à une personne de lever la main et de la tenir en haut. Il arrive que seul un membre puisse être levé. Dans les situations avancées, il n'est pas possible de lever une seule main. Dans une telle situation, vous pouvez comprendre qu'il y a eu une grève de l'apoplexie.

Il vaut la peine de demander à une personne de tirer la langue si cela est possible. La pointe déviera vers la lésion dans le cerveau. Il est également important de demander au patient de faire au moins une phrase simple. Les symptômes d'un AVC signifient qu'il sera difficile pour une personne de s'exprimer.

Peut-être ne pourra-t-il pas parler du tout, à cause de quoi il se taira. Il se peut qu'il ne comprenne même pas le discours des autres. Cela se produit dans les périodes aiguës d'un accident vasculaire cérébral, lorsqu'une attaque ne s'est produite que récemment.

Au début, il peut sembler qu'une personne ait l'air saoule. Apoplexy Blow crée une telle apparence, à cause de laquelle les gens autour ne fournissent pas toujours une assistance. Bien sûr, il n'est pas nécessaire de rester à l'écart dans une telle situation et d'observer ce qui se passe. Vous devez appeler une ambulance, et les médecins vous diront déjà exactement ce qui arrive à la personne.

Diagnostics

Les facteurs de risque d'accident vasculaire cérébral ne doivent pas être ignorés par les personnes. Si une personne est membre d'un tel groupe, elle doit absolument surveiller son état. Le diagnostic d'un accident vasculaire cérébral peut être effectué avant même une attaque, lorsque des précurseurs apparaissent. Même avec de petits changements dans le bien-être, vous devez consulter un spécialiste.

En cas de suspicion d'AVC, une IRM est nécessaire. Il s'agit d'une procédure informative dans laquelle il est possible de comprendre ce qui est arrivé à la personne. Il est possible que le cerveau ait été affecté, car il y a eu un accident vasculaire cérébral aigu. Il sera alors possible de comprendre que les tissus meurent à cet endroit ou qu’une hémorragie s’est produite.

CT, angiographie, rayons X avec contraste - toutes ces procédures peuvent être prescrites à l'hôpital. Le diagnostic d'un accident vasculaire cérébral doit être effectué rapidement afin que vous puissiez aider une personne à temps. Mieux encore, lorsque les signes d’un AVC imminent ont été détectés, la personne sera hospitalisée à temps et les médecins pourront prendre les mesures nécessaires.

L'apoplexie est une affection dangereuse qui nécessite des soins médicaux immédiats. Dès que les spécialistes comprendront quel accident a eu lieu, ils commenceront immédiatement le traitement. Étant donné qu'il existe une classification différente des accidents vasculaires cérébraux, la définition d'une maladie spécifique jouera un rôle prépondérant.

Il est temps de commencer le traitement à temps, un accident vasculaire cérébral est considéré comme une condition extrêmement dangereuse. Une personne reçoit des médicaments spéciaux qui augmentent le flux sanguin et dissolvent les caillots sanguins. Il est également important de soulager les spasmes et d’éliminer le processus inflammatoire. Séparément, des sédatifs peuvent être nécessaires si la personne est trop agitée.

L'hôpital sait exactement comment traiter un accident cérébrovasculaire. Pour cette raison, vous devez contacter immédiatement un médecin. Il peut être nécessaire de retirer chirurgicalement un caillot sanguin ou de pomper le sang de la zone du cerveau. Dans les premières heures qui suivent une attaque, il est beaucoup plus facile d'aider une personne.

Conditions pré-AVC

L'état d'un patient ayant subi un AVC peut être complètement différent. Les experts divisent les symptômes de la maladie en trois types différents, en fonction de leur étendue et de leur localisation:

Un pré-AVC est le plus souvent caractérisé par des symptômes cérébraux. Ceux-ci comprennent une altération de la conscience, qui est associée à une stupidité, à des signes prononcés de somnolence accrue ou à une agitation excessive, à une douleur intense à la tête, à des nausées et à des vomissements.

La suspicion d'un accident vasculaire cérébral devrait survenir chez une personne dans les cas où la pression artérielle du patient augmente de manière significative dans le contexte de maux de tête graves.

Les problèmes de circulation sanguine dans le cerveau dans l'état de pré-AVC d'un malade n'ont pas toujours un caractère prononcé et permanent. Ils peuvent apparaître soudainement ou disparaître pendant plusieurs heures pour revenir plus tard. Les premiers symptômes d'un AVC qui ont commencé à se développer sont les suivants:

  • l'apparition d'une sensation de faiblesse dans les membres d'un côté du corps,
  • manifestation de parésie des nerfs faciaux (le sourire devient le plus souvent asymétrique),
  • certains troubles de l'appareil vocal, se traduisant par l'incohérence des mots les uns avec les autres, l'incapacité de les prononcer ou par la prononciation incorrecte des sons,
  • déficience visuelle, qui se manifeste par une cécité partielle ou complète,
  • douleur intense de diverses localisations dans la région de la tête,
  • vertiges, perte d'équilibre,
  • acouphènes persistants, une oreille peut se boucher
  • dans certains cas, une diminution significative de la mémoire, une violation de l'orientation temporelle, ainsi qu'une confusion concernant la personnalité.

Les signes ci-dessus d'un accident vasculaire cérébral imminent sont des raisons pour contacter immédiatement une institution médicale pour obtenir de l'aide. Toute auto-médication ou tout retard du processus de diagnostic et de traitement peut avoir des conséquences irréversibles, voire la mort. Comme un accident vasculaire cérébral a plusieurs précurseurs, il est strictement interdit d’ignorer l’un des symptômes possibles.

Symptômes de l'AVC hémorragique

Un AVC hémorragique chez une personne est différent en ce sens qu'il se caractérise par une symptomatologie claire et nette. Il comprend les symptômes suivants:

  • apparition soudaine de maux de tête
  • bâillonnement
  • perte de conscience
  • les crampes des membres et de tout le corps du patient,
  • respiration sifflante lors de la respiration.

Le plus souvent, l'annonce d'un AVC hémorragique débutant est une contrainte mentale ou physique. Dans la plupart des cas, le problème survient pendant la journée, lorsque la pression artérielle augmente chez l'homme. Les types de personnes suivants sont principalement concernés par ce problème:

  • souffrant d'athérosclérose cérébrale,
  • patients atteints de maladies du sang
  • patients hypertendus.

Les signes d'hémorragie avec une forme hémorragique d'un accident vasculaire cérébral sont qu'une personne commence à rougir chez une personne malade. Cela se produit du côté de la formation de l'hématome intracrânien.En outre, le patient peut commencer à vomir à plusieurs reprises, ainsi qu'à de fréquentes crises convulsives. Les conséquences de tels symptômes sont la paralysie du corps ou de ses particules, divers types de parésie des nerfs, ainsi que des troubles de l'appareil de parole. Une hémorragie cérébrale peut se terminer très mal, vous devez donc la prendre très au sérieux et avec soin.

Comprendre comment reconnaître un AVC est nécessaire non seulement pour les personnes âgées, mais également pour les très jeunes. Cela est dû à l’incidence accrue de ce problème chez les moins de trente ans. La clinique d'une telle pathologie est l'hémorragie de la muqueuse du cerveau. Les trois principaux symptômes de ce type d’accident vasculaire cérébral sont les suivants:

  • maux de tête très sévères, à cause desquels une personne malade peut crier,
  • vomissements
  • perte de conscience avec son rétablissement ultérieur.

Les signes ci-dessus d'un accident vasculaire cérébral sont ses manifestations les plus complexes. En général, le patient se distingue par un état de somnolence prononcé et une léthargie de toutes les réactions. Il convient de noter que, quelle que soit l'étendue des hémorragies, la paralysie du patient est absente avec cette forme de la maladie.

Seuls les médecins qualifiés devraient reconnaître les causes de la maladie et diagnostiquer la maladie elle-même. À la maison, il est impossible de fournir des soins appropriés au patient; par conséquent, il doit être hospitalisé dans un établissement médical.

Caractéristiques des accidents ischémiques

Contrairement à la forme hémorragique, les accidents ischémiques sont beaucoup plus fréquents. Les spécialistes distinguent séparément deux autres types de cette maladie:

  • accident vasculaire cérébral transitoire,
  • mini coup.

Les symptômes d'un AVC ischémique imminent se caractérisent par leur flou, leur dynamique accrue, ainsi que par leur «scintillement», c'est-à-dire leur disparition soudaine et leur apparition après un certain temps. L'avertissement d'un accident vasculaire cérébral peut être très différent, il est donc très important de surveiller tout changement dans la santé et le bien-être. La maladie peut survenir à tout moment, mais le plus souvent elle survient la nuit et le matin. Les conditions préalables suivantes pour l’apparition d’AVC ischémiques sont les suivantes:

  • stress psycho-émotionnel grave et stress,
  • exercice excessif
  • boire des boissons alcoolisées,
  • pertes de sang diverses (le plus souvent dues à certaines blessures),
  • la progression des maladies infectieuses,
  • problèmes de spectre somatique.

Une hémorragie cérébrale peut survenir dans n’importe quelle partie de la tête. Cela déterminera le début de l'AVC. Le facteur causatif qui a endommagé le navire a également une incidence sur cela. Il peut s'agir d'une embolie artérielle, d'une insuffisance cérébrovasculaire ou d'une thrombose veineuse. Les symptômes de la maladie dépendent également de trois types de vaisseaux: les grandes artères cérébrales, les veines moyennes et petites.

L’accident vasculaire cérébral imminent peut être d’autant plus grave que plus le vaisseau à l’origine de l’hémorragie est gros et plus la cause est compliquée, ce qui est devenu un facteur dans l’évolution du problème. Avec une embolie et une thromboembolie des grandes artères, une hémorragie cérébrale entraîne une perte de conscience instantanée et soudaine, des convulsions généralisées et une altération de la fonction respiratoire. De plus, dans de tels cas, les symptômes focaux apparaissent sous la forme de divers problèmes neurologiques. Chez l’homme, la coordination des mouvements s’aggrave, la sensibilité diminue de manière significative, la parole devient trouble.

L'hémorragie cérébrale peut être assez mineure. Dans de tels cas, le patient est diagnostiqué avec un mini-accident vasculaire cérébral. Les symptômes neurologiques sont les suivants:

  • une sensation d'étourdissement
  • vertiges et perte de coordination des mouvements,
  • perte de conscience (pendant une courte période).

Si une personne subit un AVC sous sa forme mineure, toutes les conséquences d'une hémorragie disparaissent complètement en l'espace d'une à trois semaines. Un certain intervalle de temps est nécessaire pour permettre aux zones endommagées du cerveau de se régénérer ou aux autres neurones d’assumer leurs fonctions. Il convient de rappeler qu’à l’avenir, le problème risque de se poser à nouveau. Dans de tels cas, l’apparition d’un accident vasculaire cérébral peut déjà avoir d’autres conséquences. Il est donc très important d’être extrêmement prudent et de demander immédiatement de l’aide.

Principes de premiers secours

Beaucoup de gens savent comment déterminer un accident vasculaire cérébral, mais ne comprennent pas toujours quoi faire si ses premiers signes se sont déjà manifestés. C'est la raison pour laquelle, dans certains cas, il n'est pas possible de minimiser les conséquences de la maladie. Une hémorragie cérébrale nécessite une réaction immédiate. Par conséquent, après l'apparition des premiers symptômes, vous devez suivre les étapes suivantes:

  1. Si vous avez réussi à comprendre qu'une personne a un accident vasculaire cérébral, vous devez immédiatement appeler une ambulance médicale. Après cela, vous devez laisser le patient seul. Il est préférable qu’il n’y ait qu’une seule personne dans la pièce, l’air joue un rôle très important. Un patient soupçonné d'être victime d'un AVC devrait être couché sur le dos, la tête légèrement relevée. Il n'est pas recommandé de faire des mouvements inutiles, car cela peut augmenter l'hémorragie. Il est interdit de manger et de boire dans ces conditions. En cas de vomissement, la tête du patient doit être tournée d'un côté pour ne pas s'étouffer.
  2. L’accident vasculaire cérébral imminent peut être retardé un peu en mettant un objet froid sur la nuque de la personne et en réchauffant ses membres inférieurs. Il est préférable de retirer les vêtements très étroits du patient et de détacher les boutons supérieurs de sa chemise.
  3. Si une personne est consciente, elle peut recevoir 10 comprimés de Glycine. Ils doivent être mis sous la langue.
  4. Dans le cas où une personne commence une paralysie, les premiers secours consistent à lui frotter les membres avec un mélange réchauffant de deux parties d'huile végétale et une partie d'alcool. Ces actions doivent être poursuivies jusqu'à l'arrivée des médecins.
  5. Il est nécessaire de comprendre comment le pouls et la pression artérielle changent chez une personne malade. Si possible, vous devez vérifier ces indicateurs et vous en souvenir. Cette information devrait être communiquée aux médecins. Si une personne prend des médicaments antihypertenseurs, avec une pression artérielle élevée, ils peuvent être donnés au patient à boire à la dose habituelle.
  6. La perte de conscience causée par un accident vasculaire cérébral indique une hémorragie importante. C'est pourquoi le corps du patient doit être surélevé de trente degrés.
  7. Lorsque vous arrêtez de respirer, vous devez démarrer la ventilation mécanique.
  8. Lorsque l'équipe d'ambulance arrive, les médecins doivent indiquer comment les problèmes ont commencé, à quel point il s'est senti pire et avait l'air malade et quelles pilules il a prises.

Accident vasculaire cérébral détecté en temps opportun peut ne pas avoir de conséquences graves. Une maladie ne peut être détectée que si on sait comment elle se manifeste. Tout d'abord, il convient que les personnes plus exposées à un tel problème soient au courant. Si vous présentez au moins trois signes d'un accident vasculaire cérébral, vous devez immédiatement commencer à fournir de l'aide. L’arrivée imminente d’une équipe médicale peut également avoir un impact considérable sur le sort du patient.

La connaissance de la manifestation d'un accident vasculaire cérébral peut sauver une personne non seulement des conséquences graves de la maladie, mais également de la mort. Ils représentent un facteur déterminant dans la survie future du patient. Afin d'identifier une maladie à temps, vous devez faire attention à ses premiers symptômes, qui peuvent être très différents selon la forme de la maladie et l'étendue du problème. Une personne qui comprend cela peut toujours fournir les premiers secours à son proche.

Pin
Send
Share
Send
Send